Recherche par mots-clés

Annonces

Avocats et politique en Tunisie

Ce sujet a suscité mon intérêt parce qu’il se rapporte à la profession que j’aime et que j’ai décidé d’exercer depuis bientôt vingt-cinq ans.

De ce fait, le chercheur en sciences politiques et l’avocat que je suis ne pouvait ignorer la question de la place importante qu’occupent les avocats sur l’échiquier politique, comparée aux autres catégories socioprofessionnelles.

L’histoire du pays est marquée par le rôle joué par certains membres du Barreau qui, depuis plus d’un siècle, constitue – et de loin - le principal vivier des dirigeants politiques tunisiens.

L’entrée des avocats dans le monde politique s’est développée tout au long de son histoire en fonction des événements, marqués, le plus souvent par les tensions et les blocages. Cet état de fait est constaté tant pendant la période coloniale qu’après l’indépendance. Le rôle des avocats dans l’action politique a été encore plus marquant depuis la révolution du 17 décembre 2010- 14 janvier 2011.

Cependant, en dépit de l’importance de cette politisation de la profession, peu d’études approfondies, lui ont été consacrée.

Il est vrai aussi que la recherche, quand elle aborde la question de l’autonomie de la profession d’avocat et ses rapports avec le politique, dont l’aspect sensible est évident, se heurte à un risque aussi bien sur le plan politique que sur le plan méthodologique.